Actualités

Communiqué de presse: ContactOffice, l'alternative au cloud américain

BRUXELLES, JUIN 2013 - Grâce à ContactOffice, un des leaders des applications collaboratives sur le marché européen, les sociétés et indépendants sont à l'abri des services secrets américains. Suite aux révélations sur PRISM, ContactOffice rencontre aujourd'hui une véritable déferlante de demandes d'information et de migration.


Les révélations d'Edward Snowden concernant le programme de surveillance baptisé PRISM ont secoué et sensibilisé bon nombre d'utilisateurs européens quant au danger à héberger leurs données sur des serveurs localisés sur le sol américain ou simplement gérés par des sociétés américaines.

PRISM permet en effet aux services de renseignement américains d'accéder aux serveurs de 9 des plus grosses sociétés du Web, dont Google, Facebook, Yahoo, Microsoft et Apple, pour obtenir les informations de leurs utilisateurs. Les sociétés incriminées ont nié en bloc ces accusations, allant jusqu'à affirmer ne pas connaître l'existence d'un tel programme. De leur côté, les autorités américaines ont reconnu par l'intermédiaire de leur directeur du renseignement, James Clapper, la réalité de PRISM. Caspar Bowden, le "Chief Privacy Advisor" de Microsoft jusqu'en 2011, devenu activiste pour la cause de la vie privée, prévient que l'accès global aux données personnelles relègue les données d'utilisateurs non-américains à une sorte de "Guantánamo" de la vie privée, soit une zone de non-droit.

C'est dans ce contexte que bon nombre d'utilisateurs européens sont en quête d'alternatives au cloud américain. Ils recherchent des solutions qui appliquent les législations locales et européennes quant aux données personnelles et leur garantissent des droits de consultation, modification et suppression de leurs données. Ce dernier point est particulièrement problématique pour les fournisseurs américains.

ContactOffice, un des leaders européens dans le domaine des outils collaboratifs en ligne, actif depuis 13 ans, rencontre une véritable déferlante de demandes d'information et de migration.

"La plupart de demandes viennent de professionnels qui veulent s'informer sur la localisation de nos serveurs", souligne Patrick De Schutter, co-fondateur. "D'autres demandes ont trait aux procédures en cas de demande d'information de la part d'instances officielles, ainsi qu'à nos politiques de sauvegarde et de sécurité".

A toutes ces questions, nous leur répondons que les données de nos clients sont hébergées dans un centre de données en Belgique. Nous contrôlons entièrement nos serveurs: aucun sous-traitant n'a accès à nos infrastructures. Les autorités n'y ont pas davantage accès : elles doivent nous solliciter pour obtenir des données de nos clients. Nous ne les transmettons que si nous recevons un ordre signé du juge compétent.

Nos sauvegardes s'effectuent sur le sol européen également. Enfin, nous appliquons divers mécanismes de sécurisation et d'anonymisation des données : même en cas d'intrusion, il ne serait pas possible pour un tiers de localiser les données d'un de nos clients.

"Notre métier consiste à héberger et protéger les données de nos clients", conclut Patrick de Schutter, "et non à les analyser pour en tirer des profils marketing et afficher de la publicité".

Plus d'infos? Contactez Patrick de Schutter, co-fondateur (+32 2 647 92 35)

Pour en savoir plus »

Démo en ligne »
Demander une offre
Nous contacter

Société

Revendeurs

Support

Actualités

Nous contacter

Plan du site

"Une plateforme Web 2.0 fiable pour communiquer avec notre personnel navigant".
O. Corvilain - TNT Airways